Nombre total de pages vues

Publicité

lundi 11 août 2014

Parc national du Canada de la Mauricie


Nous venons tout juste de passer un très bon et reposant week-end en Mauricie, au programme :Le parc national du Canada de la Mauricie, du camping, de la campagne québécoise et le chemin du roy! Cette région, située entre les villes de Montréal et Québec, est incroyablement vaste, plus de 85 % de son territoire est forestier. À l'arrivée des premiers français au Québec, la région était exploitée pour son fer d'ailleurs le site des Forges est considéré comme un haut lieu historique national. Les ressources naturelles de la Mauricie ont aidé au développement de l'industrie des pâtes et papiers qui y est encore très présente. C'est aussi le berceau du développement de l'énergie au Québec, notamment l'énergie produite par les barrages hydroélectriques, ce qui est encore bien ancré dans l'histoire comme en témoigne le musée de l'énergie de Shawinigan. Le récit de notre week-end dans cette belle région boisé sera divisé en plusieurs parties.


Le week-end a débuté par une journée complète dans l'immense parc national du Canada de la Mauricie, 536 km2 de nature sauvage. Il existe deux grandes entrées : l'entrée de Saint-Mathieu et celle de Saint-Jean-des-piles. Comme pour la plupart des parcs au Québec (et je présume au Canada), il faut payer son entrée (attention en ce moment, les détenteurs d'une carte Opus on droit à un rabais). Il y a beaucoup d'activités natures à faire dont la majorité sont gratuites : des baignades, de la randonnée, de la pêche, du canot, de la découverte de la nature (avec des naturalistes du parc). On peut même y dormir en camping ou pour les plus téméraires d'entre nous en canot-camping. Je dis téméraires car le parc possède quelques ours noirs, et je peux vous dire que l'on ne sent pas en sécurité si on a oublié une saucisse dans notre tente et que l'un d'eux s'en est rendu compte. Mais ne vous inquiéter pas, en étant tout à fait prudent la cohabitation se passe sans mal.


Nous sommes arrivés par la première entrée, et nous avons choisi de concentrer notre attention sur la partie ouest du parc (question de temps) et on décide de s'arrêter aux belvédères nous permettant d'avoir de jolis points de vue dans le parc moyennant quelques minutes de marche. Premier stop: une splendide vue sur l'île aux pins.


Nous avons ensuite continué notre chemin jusqu'au "Passage" car il offre une vue impressionnante sur le plus grand lac du Parc. Depuis le belvédère, on aperçoit le lac Wapizagonke (prononcer Wa-pi-za-gon-que), long de 10 km, à ce moment-là on ne se doute même pas que quelques heures plus tard nous serons en train de pagayer sur ce même lac!



Première randonnée : Le lac Gabet. Le parc abrite une grande diversité au niveau de sa flore mais aussi de sa faune, d'ailleurs au bout de notre marche nous étions censé apercevoir des caribous (le parc en compte environ 300), mais par un soleil brûlant aucune chance! Ces chers cervidés ne se montrent qu'aux petites heures du matin, alors ce ne sera pas pour aujourd'hui.



Un des meilleurs endroits pour se rafraîchir dans le secteur de Schewenegan, ce sont les cascades situées à côté de l'aire de pique-nique. Nous en avons profité pour tremper les pieds, et faire quelques tentatives de photos sous-marines avec une pochette adaptée pour l'immersion de mon reflex.


Et pour finir cette journée nature en beauté, nous avons participé à une activité gratuite offerte par le parc : Rabaska au crépuscule sur le lac Wapizagonke. Le rabaska était à l'origine un grand canot d'écorce créé par les amérindiens, ils l'utilisaient pour les déplacements, le commerce ou l'exploration. Il s'agit d'une barque d'environ 10 m de long et pouvant contenir jusqu'à 12 passagers en moyenne. Aujourd'hui, le rabaska est une embarcation de loisir pour les amateurs de plein air. Cette excursion en présence d'une guide du parc, nous a permis d'en apprendre plus sur le parc. Sur notre chemin, nous avons croisé plusieurs castors mais aussi une peinture rupestre qui date de plus de 2000 ans.



Maintenant s'achève notre première journée en Mauricie, dans le prochain article je vous parlerais plus en détails du reste de notre séjour.

Et vous chers lecteurs, êtes-vous déjà visité le parc national du Canada de la Mauricie? Est-ce que vous aimez ces paysages de nature québécoise?

14 commentaires:

  1. eh nan malheuresement je n'ai pas pu le visiter quand jetais au Quebec alors que jetais tout proche à trois-rivières ! tes photos sont trop belles re refletent un joli weekend :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage que tu n'aies pas pu le visiter, c'est un parc magnifique. Merci pour les photos :)

      Supprimer
  2. On a dû se croiser, on était au même endroit !!

    RépondreSupprimer
  3. Merveilleuses photos !!
    A bientôt
    GG

    RépondreSupprimer
  4. Super photo, j'y suis allée il y a maintenant 1 an et je retrouve des paysages connus, tu peux voir mon article ici si tu veux : http://pausezvous.wordpress.com/2014/06/06/parc-national-de-la-mauricie/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton article j'irais voir ça :)

      Supprimer
  5. C'est tellement beau! Nous y sommes allés à l'automne nous, avec les feuilles encore légèrement rouges, oranges et jaunes ;) Nous n'avons pas beaucoup parcouru le parc car notre temps était limité, mais le peu qu'on en a vu était magnifique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment un parc superbe, j'aimerais beaucoup y retourner cet automne pour le voir dans des conditions idéales. Ce parc était immense qu'il faudrait presque quelques jours et plusieurs ampoules aux pieds pour être sûrs d'avoir tout vu.

      Supprimer
  6. magnifiques photos, ça a dû être un beau week end!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mandie, en effet, nous avons passé un très bon week-end :)

      Supprimer